Selon une étude menée par des chercheurs de l’école de génie Schulich de l’Université de Calgary, il serait possible de prédire où les éclairs vont frapper et à quelle fréquence.

Ils soutiennent que des données satellites et l’intelligence artificielle peuvent aider à prévoir les endroits risquant d’être frappés par la foudre et où des incendies de forêt peuvent se déclencher.

D’après le Dr Xin Wang, ces nouvelles connaissances vont offrir aux chercheurs un portrait plus précis des schémas de risque liés à la foudre et aux feux de forêt. Ce qui pourra entraîner de nouvelles prédictions plus précises.

« Ces événements n’arrivent pas que par pur hasard. Ils font partie d’un modèle spatial et temporel », affirme le chercheur.

Les incendies de forêt causés par les orages représentent un problème croissant dans l’Ouest canadien. Ces incidents poussent les ressources des services d’incendie à leurs limites.

La Colombie-Britannique a enregistré un nouveau record en 2017, alors qu’elle a connu sa pire saison de feux de forêt. Les incendies qui ont débuté en avril 2017 ont ravagé un peu plus de 12 000 kilomètres carrés de forêts, de broussailles et de prairies. Un total de 45 000 personnes ont dû être évacuées de leur résidence.

En septembre dernier, le Parc national des Lacs-Waterton, en Alberta,

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/986.xml -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »