Le problème a été diagnostiqué au mois d’août 2016, mais les détails n’ont été rendus publics que lundi dans les pages du American Journal of Tropical Medicine and Hygiene.

La résidante de l’Oregon avait été infectée par Thelazia gulosa, un type de ver oculaire qu’on retrouve habituellement chez les bovins du nord des États-Unis et du sud du Canada. Le parasite n’avait jamais été trouvé chez l’humain auparavant.

Le ver est transmis par un type de mouche qui se nourrit de larmes.

Abby Beckley aurait été infectée lors d’une randonnée à cheval et d’une excursion de pêche. Après avoir eu l’oeil irrité pendant une semaine, elle a retiré un premier ver. Elle a ensuite consulté un médecin, mais elle a retiré les autres vers elle-même au cours des semaines suivantes.

Chaque vers était translucide et mesurait environ un centimètre.

Une fois les vers retirés, les symptômes sont disparus.

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/990.xml -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »