Pilule contraceptive, médicaments antidouleur, pour le coeur ou contre les brûlures d’estomac… «Beaucoup seraient surpris d’apprendre que leurs médicaments, bien que n’ayant rien à voir avec l’humeur, l’anxiété ou tout autre état normalement associé à la dépression, peuvent augmenter leur risque d’avoir des symptômes dépressifs et mener à un diagnostic de dépression», selon l’auteure principale de l’étude Dima Qato, qui enseigne à l’Université de l’Illinois à Chicago.

Les chercheurs ont découvert que le risque de dépression était le plus élevé chez les personnes prenant plus d’un médicament comptant la dépression parmi ses possibles effets secondaires.

«Environ 15% des adultes qui prennent simultanément trois ou plus de ces médicaments font une dépression pendant la prise de médicaments, comparé à seulement 5% de ceux ne prenant aucun médicament (et) 7% de ceux prenant un médicament», selon l’étude.

Le fait que les boîtes ou les notices de ces médicaments ne mentionnent parfois pas de mise en garde à ce sujet est problématique, selon les chercheurs.

L’étude, basée sur l’observation, repose sur les données d’un sondage effectué auprès de plus de 26 000 adultes de 2005 à 2014, récoltées dans le cadre d’une enquête nationale sur la santé et la nutrition (National Health and Nutrition Examination Survey).

Les

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/990.xml -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »