La Norvège, la Nouvelle-Zélande, le Qatar, l’Arabie Saoudite, le Koweit et les Emirats arabes unis se sont réunis à l’Élysée, le vendredi 6 juillet à Paris, pour discuter d’une charte d’engagement contre le réchauffement climatique. À l’issue de cette table ronde, le Président français Emmanuel Macron a annoncé que ces 6 fonds souverains (qui représentent plus de 3.000 milliards de dollars) s’étaient engagés à promouvoir les actions en faveur du respect de l’environnement.

Dans la charte publiée à l’issue de cette journée de travail, ces poids-lourds de la finance mondiale, dont les richesses proviennent principalement de leurs ressources pétrolière et gazière, ont décidé d’encourager les investisseurs à intégrer le risque climatique dans leur stratégie de développement afin “d’infléchir la trajectoire de l’économie mondiale vers une croissance durable” tout en évitant “des risques catastrophiques pour la planète”. Ces 6 nations se sont également engagées à rendre publiques les données de leur stratégie bas carbone.

Enfin, le chef de l’Etat français s’est félicité de leur décision “d’allouer une part de l’allocation de leurs fonds à des investissements verts”. Aucun engagement chiffré n’a cependant été mentionné lors de la conférence de presse d’Emmanuel Macron.

L’engagement de ces fonds souverains s’inscrit dans la continuité du One Planet

...

La suite...

....

Lien source - http://feeds.feedburner.com/zegreenweb/OkzL -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »