1,5 million  d’eucaryotes

Levures unicellulaires, champignons microscopiques, plantes, insectes, oiseaux, poissons, mammifères, alouette : on connaît aujourd’hui 1,5 million d’espèces d’eucaryotes, soit des êtres vivants dont les cellules possèdent un noyau (cela exclut les bactéries). Voilà le tableau de chasse que visent les traqueurs d’ADN du Earth BioGenome Project. Ils ont du pain sur la planche : pour l’instant, les génomes d’à peine 15 000 de ces espèces ont été séquencés, soit moins de 0,1 %. « On s’est demandé : est-ce que c’est possible de faire toutes les espèces ? Et nous en sommes venus à un consensus général que c’est possible », dit John Kress, l’un des trois codirecteurs du projet et scientifique rattaché à la Smithsonian Institution.

4,7 milliards US

C’est le coût estimé du projet, qu’on prévoit pouvoir accomplir en 10 ans. John Kress explique qu’un grand nombre de scientifiques et d’institutions dans le monde seront mis à contribution. « Plusieurs groupes ont déjà commencé à faire des études génomiques sur des groupes précis comme les vertébrés, les poissons ou les plantes. Mais jusqu’à maintenant, les efforts sont désorganisés. L’idée est de standardiser le type de séquençage, la façon de conserver les données et de les partager. En ayant un regard central, on pourra aussi beaucoup mieux savoir ce qui

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/989.xml -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »