Voilà une saisie de contrebande dont la police ivoirienne peut être fière. Le 25 janvier dernier, les forces de l’ordre de la Côte d’Ivoire ont en effet mis la main sur plus de 600 kilos d’ivoire d’éléphant et 600 kilos d’écailles de pangolin. Une prise dont la valeur marchande s’élève à plus de 750.000 dollars (400.000 dollars pour l’ivoire et 350.000 pour les écailles).

Aidée par l’ONG de défense de la nature Eagle, l’Unité de lutte contre la criminalité transnationale (UCT) de la police ivoirienne a également procédé à l’arrestation de 6 contrebandiers internationaux (deux Ivoiriens, deux Vietnamiens, un Chinois et un Guinéen) à Abidjan. Ces 6 trafiquants ont été transférés au parquet.

“Il s’agit d’un réseau de trafic international”, estime le commissaire Bonaventure Adomo, chef de l’UCT. Ce dernier a en effet expliqué l’ensemble du circuit de la marchandise. L’ivoire, a été prélevé illégalement en Afrique Centrale d’où il est expédié en Asie, caché dans des troncs d’arbres transportés en cargo à l’intérieur de conteneurs. Les écailles de pangolin sont en revanche issues de la forêt tropicale ivoirienne, où vit petit le mammifère.

Cette saisie n’est pas la première effectuée en Côte d’Ivoire : plusieurs saisies d’ivoire et d’écailles de pangolin

...

La suite...

....

Lien source - http://feeds.feedburner.com/zegreenweb/OkzL -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »