Aussi étonnant que cela puisse paraitre, l’usine d’alumine Altéo de Gardanne est autorisée à rejeter certains de ses déchets liquides en mer, en plein cœur du Parc National des Calanques. Cette usine, qui produit des éléments indispensables à l’industrie électronique, a réussi à obtenir fin 2015 une autorisation de poursuite d’exploitation jusqu’en 2021 : jusqu’à cette date, un arrêté préfectoral permet à la société de déroger à certaines normes environnementales.

On estime qu’en 50 ans, l’usine d’alumine a rejeté plus de 20 millions de tonnes de boues rouges (sans compter les volumes d’arsenic, de cadmium ou de mercure) dans la fosse de Cassidaigne, au large de Cassis en Méditerranée. Une situation qui a provoqué la colère des associations de défense de l’environnement. En 2015, Alteo devait cesser ses émissions de boues rouges mais était autorisé à poursuivre le rejet de certains produits toxiques dans la mer.

Depuis lors, la société n’a eu d’autre choix que de s’atteler à réduire la pollution liée à son activité. Il a ainsi été décidé que les gros déchets seraient désormais stockés sur terre, sous forme solide. Dés lors, ce n’est plus qu’un seul liquide polluant qui est évacué sous l’eau, à 300 mètres de profondeur. Mais

...

La suite...

....

Lien source - http://feeds.feedburner.com/zegreenweb/OkzL -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »