L’économie collaborative a définitivement prit son envol grâce à la démocratisation d’Internet et des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Louer son appartement, sa place de parking ou partager un trajet ou une compétence technique n’a jamais été aussi facile : la mise en relation de celui qui possède avec celui qui a besoin est aujourd’hui à portée de clic pour n’importe quel citoyen.

C’est donc en toute logique que le secteur de l’agriculture est également passé au web 3.0 et à l’ère de l’économie collaborative. Le CoFarming permet en effet aujourd’hui de partager son matériel, son morceau de terrain et ses connaissances. De nombreux sites mettent en relation exploitants et consommateurs afin “d’inventer de nouvelles formes d’organisation des agriculteurs pour une meilleure compétitivité”.

Location de matériel, échange de parcelle ou mutualisation du marché des fourrages, le CoFarming vise à “faire circuler les actifs et les savoirs” mais également à “réduire les coûts de production des exploitants et rentabiliser leurs investissements”. De quoi motiver certains jeunes agriculteurs à se lancer dans le métier en évitant un endettement très important en début de carrière.

L’achat d’un tracteur nécessite par exemple un investissement de 60.000 à 90.000€ pour n’être bien souvent utilisé que quelques

...

La suite...

....

Lien source - http://feeds.feedburner.com/zegreenweb/OkzL -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »