«Les koalas sont menacés en Australie. Le séquençage du génome nous a aidés à documenter et comprendre leur diversité génétique et servira pour les futurs travaux de conservation», explique à l’AFP Rebecca Johnson, de l’Australian Museum de Sydney, coauteure de l’étude.

On trouve des koalas sauvages dans les forêts de l’est et du sud-est de l’Australie ainsi que sur certaines îles du continent. Mais l’icône australienne, que certains n’hésitent pas à qualifier de «trésor national», est victime de la destruction de son habitat, du changement climatique, des chauffards, des chiens…

À l’arrivée des premiers colons britanniques en 1788, les koalas étaient plus de 10 millions. La Fondation australienne du koala estime qu’il n’en reste aujourd’hui plus que 43 000 à l’état sauvage, ce qui lui vaut de figurer comme «vulnérable» sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

«Excellente boîte à outils»

Plus de 50 chercheurs de sept pays ont collaboré à cette étude publiée lundi dans la revue Nature Genetics. Ils ont découvert 26 558 gènes, décryptant le génome du marsupial «avec une précision de 95,1%, ce qui est comparable à celle du génome humain».

Une avancée qui permet d’en savoir un peu plus sur la biologie

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/989.xml -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »