Beaucoup ont perçu l’élection de Donald Trump à la Présidence des États-Unis comme un coup sérieux à la lutte contre le réchauffement climatique. Certes, cette nomination à la tête d’une des nations les plus influentes sur l’échiquier politique mondial a redonné un peu de crédit aux thèses climatosceptiques qui visent à diminuer la réalité du réchauffement climatique. Mais nul n’est prophète dans son pays : de plus en plus d’États américains s’opposent à la politique environnementale de l’administration Trump et n’hésite pas à le faire savoir sur la place publique.

La Californie est à ce titre qualifiée de leader de la résistance écologique contre Donald Trump : le célèbre État de l’Ouest américain est en effet un des plus vigoureux opposants à la politique menée par le locataire de la Maison Blanche. Et vient à nouveau de s’illustrer dans ce domaine : la Californie vient en effet d’annoncer qu’elle poursuivait l’agence fédérale de protection de l’environnement (EPA) pour avoir assouplie les normes anti-pollution automobiles.

Selon le communiqué de presse publié mardi 10 avril, le ministre californien de la Justice Xavier Becerra et le Bureau californien chargé de la qualité de l’air ont saisi la justice américaine pour porter plainte contre l’EPA. Ils

...

La suite...

....

Lien source - http://feeds.feedburner.com/zegreenweb/OkzL -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »