La Nouvelle-Zélande fait partie de ces pays où le respect de l’environnement est une philosophie partagée par l’ensemble des citoyens. Le respect de la faune et de la flore est même devenu une véritable priorité politique. Après avoir en grande partie décarboné sa production d’électricité, le gouvernement néo-zélandais souhaite désormais s’attaquer à ses activités pétrolières. Soucieux de renforcer sa lutte contre le réchauffement climatique et les émissions de gaz à effet de serre Wellington a annoncé sa décision d’interdire toute nouvelle exploration gazière et pétrolière offshore.

“Nous prenons une mesure importante pour nous attaquer au changement climatique et créer un avenir propre, vert et durable pour la Nouvelle-Zélande”, s’est à ce titre félicité Jacinda Ardern, Première ministre de Nouvelle-Zélande malgré les accusations de “vandalisme économique” de l’opposition.

Le secteur des hydrocarbures emploie 11.000 personnes et représente chaque année une manne financière de 2,5 milliards de dollars néo-zélandais (soit plus de 1,4 milliard d’euros). L’industrie pétrolière de Nouvelle-Zélande génère notamment 1,5 milliard avec les seules exportations de pétrole et de gaz.

Le gouvernement a précisé que cette décision ne porterait pas atteinte aux activités d’exploration et de forage qui ont déjà été autorisées. De fait, aucun emploi actuel ne sera menacé par cette

...

La suite...

....

Lien source - http://feeds.feedburner.com/zegreenweb/OkzL -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »