Le satellite Transiting Exoplanet Survey (Tess) devrait s’envoler lundi à 18 h 32, heure de la Floride, pour aller traquer les planètes en orbite autour des étoiles les plus lumineuses et les plus rapprochées de la Terre. Ces nouveaux mondes seront des cibles de choix pour d’éventuels télescopes qui y rechercheront des signes de vie.

Il s’agira du plus vaste recensement du genre jamais mené en orbite, et Tess scrutera en profondeur notre voisinage cosmique.

«Nous allons examiner chacune de ces étoiles», a dit le responsable de la mission, George Ricker du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Les chercheurs croient que Tess trouvera des milliers d’exoplanètes, le terme par lequel on désigne les planètes situées à l’extérieur du système solaire.

«Tous les astronomes des prochains siècles vont vraiment se concentrer sur ces objets, a ajouté M. Ricker. C’est vraiment une mission pour l’histoire.»

Le responsable de l’astrophysique à la NASA, Paul Hertz, a dit que des missions comme Tess aideront à savoir si nous sommes seuls – ou simplement vraiment chanceux d’avoir hérité «du meilleur terrain dans toute la galaxie».

Tess est le dauphin apparent du télescope spatial Kepler, qui a multiplié les succès et qui fait figure de pionnier au chapitre du recensement planétaire.

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/987.xml -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »