Vue de l’espace, Jupiter est divisée en bandes horizontales de couleurs chaudes, qui tournent à des vitesses différentes. Ces bandes sont créées par des couronnes de vents intenses circulant alternativement vers l’est et vers l’ouest.

Mais le mécanisme de ces bandes et leur profondeur restaient un mystère pour les astronomes.

«C’est un grand pas. Maintenant, nous comprenons que les planètes gazeuses géantes sont composées d’un centre à la rotation uniforme (…) et d’une enveloppe externe composée de zones qui tournent à des vitesses différentes», explique à l’AFP Tristan Guillot de l’Observatoire de la Côte d’Azur en France, coauteur de trois des études publiées mercredi dans la revue britannique.

«Nous avons constaté que les vents, tels qu’ils apparaissent à la surface, s’étendent sur environ 3000 km sous le niveau des nuages», ajoute Yohai Kaspi de l’Institut Weizmann de la Science en Israël, auteur principal d’une des études.

L’atmosphère de Jupiter représenterait environ 1 % de la masse totale de la planète. «En comparaison, l’atmosphère de la Terre est inférieure à un millionième de la masse de la Terre», ajoute Yohai Kaspi.

Le fait que les vents pénètrent à cette distance considérable permettrait d’expliquer la surprenante asymétrie nord-sud du champ de gravité de Jupiter.

Selon ces études, les chercheurs

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/987.xml -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »