«L’allosaurus est parti à 1 407 700 euros et le diplodocus à 1 443 820 euros», a annoncé Drouot ajoutant que «c’est le même acheteur qui a acquis les deux dinosaures, un particulier étranger».

Le diplodocus était présenté la tête tournée vers le côté, comme alerté par la présence d’un prédateur, «peut-être l’allosaurus», avait imaginé la maison Binoche et Giquello.

«Pour le marché des dinosaures, ce sont des résultats exceptionnels», même s’il ne s’agit pas de records, a précisé l’hôtel des ventes.

Le fossile de l’allosaurus, un carnivore qui a vécu il y a environ 150 millions d’années, était estimé entre 550 000 et 650 000 euros. Complet à 60 %, selon la maison Binoche et Giquello, le jeune animal mesure près de 3,8 mètres de long et vivait dans ce qui est actuellement l’Amérique du Nord et l’Europe.

Son compagnon de vente, un diplodocus «de 12 mètres du nez à la queue», vivait environ à la même période dans la zone ouest de l’Amérique du Nord. Il était estimé entre 450 000 et 500 000 euros.

«Les deux ont été adjugés en ligne sur Drouot Digital», précise Drouot. «Cela révèle l’intérêt d’une nouvelle génération d’amateurs, tant envers l’ère jurassique que les outils du XXIe siècle», a estimé Iacopo Briano, paléontologue expert de la vente.

«Le marché des fossiles n’est plus réservé

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/986.xml -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »