De notre envoyé spécial à Monaco – « Le téléphone sonne tous les jours entre l’Anssi et le BSI » : Guillaume Poupard ne s’est jamais caché de travailler en collaboration étroite avec l’agence allemande de cybersécurité, le BSI. Un tandem qui fonctionne bien selon le directeur de l’agence de cybersécurité, mais qui ne suffit pas : face à des menaces grandissantes, le directeur souhaiterait développer un effort et une prise de conscience autour de ces enjeux parmi les autres états membres. Un sujet déjà évoqué lors de sa précédente intervention aux Assises de la sécurité en 2016. 

En matière de cybersécurité, l’Anssi aimerait que le modèle français, qui sépare capacité offensives et défensive dans des entités différentes, fasse école. « Aujourd’hui, personne n’est à l’abri d’éclaboussures d’un conflit numérique » rappelle le directeur de l’agence en faisant notamment référence aux démêlés de la société Saint-Gobain, victime collatérale de la campagne NotPetya du fait de sa présence en Ukraine. Les derniers mois ont donné à voir des attaques d’ampleur touchant des cibles diverses dans plusieurs pays : que cela soit NotPetya ou WannaCry, il semble difficile pour un pays seul de faire face à ces

...

La suite...

....

Lien source - http://www.zdnet.fr/actualites/feed -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »