On reproche souvent à la recherche académique française de ne pas avoir un pied dans la réalité économique. Cette situation est clairement en train de changer avec la multiplication de partenariats entre des unités de recherche publiques et des entreprises technologiques privées. C’est le cas par exemple de l’ESN Twin Solutions qui s’est associée avec deux unités mixtes de recherche du CNRS en vue de développer de nouveaux algorithmes d’intelligence artificielle. 

 

Il s’agit du Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier (LIRMM) et de l’Institut Montpelliérain Alexander Grothendieck (IMAG). 

« Ce sont des rapprochements de plus en plus courants », explique à ZDNet.fr, Romain Chailan, Lead Data Scientist chez Twin Solutions. « D’autant plus que les ponts existent déjà, j’ai moi même travaillé dans ces labos, ça me paraissait donc naturel de se rapprocher d’eux pour acquérir une expertise pour une plus-value à long terme ».

Concrètement, certains chercheurs data-scientists de Twin Solutions vont directement travailler au sein de ces labos, « cela créé une grande émulation et motivation dans le sens où cela permet au labo de s’ancrer dans le réel, c’est un vrai challenge », poursuit le responsable.

« L’objectif de l’étude est de travailler sur la définition d’outils technologiques pour

...

La suite...

....

Lien source - http://www.zdnet.fr/actualites/feed -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »