C’est un nouveau coup dur pour l’Australie. Alors que les scientifiques du pays-continent peinent à trouver une solution pour sauvegarder la Grande Barrière de Corail, une nouvelle étude vient attirer l’attention du grand public sur le manque de suivi des espèces menacées. Ce sont plus de 200 espèces en voie de disparition qui, par manque d’encadrement scientifique, pourraient bien disparaître de la surface de la terre dans l’indifférence générale.

Le Threatened Species Recovery Hub est un programme d’observation et de protection de la faune australienne, subventionné par le gouvernement. Dans le cadre de leur dernière opération, les scientifiques mobilisés par ce programme public ont réalisé la première étude de surveillance à grande échelle des espèces animales australiennes menacées (oiseaux, mammifères, grenouilles, poissons d’eau douce et reptiles).

Les résultats de cette étude nationale sont peu engageants. Sur l’ensemble des espèces menacées observées, 217 ne font en effet l’objet d’aucun suivi particulier. Une indifférence de la communauté scientifique (et du grand public) qui pourrait amoindrir leur chance de survie.

“Globalement, plus d’un tiers des animaux menacés d’Australie ne font l’objet d’aucun suivi et lorsqu’il y a un suivi, il est souvent inadéquat”, déplore Sarah Legge, directrice de l’étude, aux journalistes de l’AFP.

Ce manque d’information et de suivi

...

La suite...

....

Lien source - http://feeds.feedburner.com/zegreenweb/OkzL -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »