Swiftwater, petite localité rurale de Pennsylvanie entre torrents poissonneux et collines boisées des Appalaches, abrite l’une des plus grandes usines au monde de Sanofi Pasteur, la division vaccins du géant pharmaceutique français Sanofi.

Ce site de 2500 salariés produit essentiellement des vaccins saisonniers contre la grippe, selon un procédé bien établi dans l’industrie, mais largement méconnu du grand public: la culture des souches virales dans des oeufs de poule.

Des centaines de milliers d’oeufs embryonnés venant de fermes spécialisées de la région sont livrés quotidiennement sur place. Avec une aiguille, un bras robotisé inocule dans chacun d’entre eux une souche atténuée du virus.

«L’oeuf est le petit bioréacteur dans lequel on peut développer le virus de la grippe», explique Franck Chassant, le directeur de l’usine.

Après quelques jours d’incubation et de réfrigération, les oeufs sont contrôlés, puis ouverts. Seul le blanc, dans lequel le virus s’est épanoui, est récolté.

Suivent diverses étapes de purification, inactivation du virus, filtration puis formulation pour rassembler différentes souches dans une dose unique de vaccin. Avec le remplissage, l’emballage et les analyses, le processus complet peut prendre jusqu’à 6 mois.

Un procédé solide, mais imparfait

Deux fois par an, en février pour l’hémisphère Nord et en septembre pour l’hémisphère Sud, l’Organisation mondiale de la

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/990.xml -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »