Quatre élèves de l’université pékinoise de Beihang, spécialisée dans la recherche astronautique, ont vécu dans ce module de 160 m2 nommé Yuegong-1 (« Palais lunaire-1 »), a indiqué l’agence Chine nouvelle.

Ces volontaires ont habité dans ce laboratoire scellé afin de simuler une longue mission en autonomie, sans apport extérieur. Le but était notamment de tester l’aptitude du corps à vivre dans un espace confiné.

Chine nouvelle a diffusé une vidéo dans laquelle on voit les étudiants vêtus de masques et de polos bleus sortir du module en portant des paniers de fruits et de légumes qui ont poussé à l’intérieur de l’installation, dont des fraises et des carottes.

C’est le deuxième séjour de ce groupe d’étudiants dans le laboratoire. Ils y avaient déjà habité pendant 60 jours en 2017. Entre-temps, une seconde équipe avait passé 200 jours consécutifs dans le module.

Les déchets humains y ont été traités par biofermentation, et des plantes et légumes expérimentaux ont été cultivés grâce à des sous-produits de déchets alimentaires et ménagers.

Le « Palais lunaire » dispose de deux modules de culture de végétaux ainsi que d’un espace de vie. Celui-ci mesure 42 mètres carrés et contient quatre zones de sommeil, une salle commune, une salle de bain, une pièce réservée au

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/987.xml -

.

PUBLiCITÉ

.

DistributibutionWebMedia-A-022-2-1024x775 LoGo-MagZMedia-C-01
Translate »